Site de QCM de culture générale pour toutes les épreuves et concours de la Fonction publique *

n

QCM de culture QCM de culture générale

QCM péparation concours QCM IFSI

QCM litterature QCM ATSEM

QCM concours administratif QCM classes preparatoires

Tests QCM QCM inspecteur
»Créer un compte QCM de culture générale
»
» 18577 inscrits
Choisissez votre niveau :

LANGUE FRANCAISE (orthographe, grammaire)

Vocabulaire et orthographe constituent une part non négligeable des questionnaires de culture générale. Il est difficile, pourtant, de « travailler » le vocabulaire en vue d'un concours ou d'un examen. Un candidat ne pourrait « revoir » le dictionnaire à seule fin de réussir quelques questions de lexicologie ! Lire et noter sur un carnet chaque terme inconnu constitue une approche plus dynamique, moins systématique, du travail possible sur le vocabulaire. L'orthographe grammaticale et la graphie de certains usages particuliers doivent, en revanche, faire l'objet de révisions dans les manuels spécialisés : accord des participes passés, conjugaison des verbes, règles et exceptions des marques de genre ou de nombre seront utilement travaillés pour cette épreuve. — Les tests d’orthographe vérifient que le candidat connaît la manière correcte d’écrire les mots, selon les règles d’usage en vigueur. — Les tests de vocabulaire vérifient l’étendue des mots connus et la connaissance de leur signification, de leur définition. Ils passent souvent par des exercices de reconnaissance des synonymes (forme différente mais sens identique ou proche), des antonymes (sens contraire), des homonymes (prononciation ou graphie identique mais sens différent) et des paronymes (homonymes approximatifs qui créent parfois des confusions de sens). On peut aussi trouver des épreuves basées sur des anagrammes (permutation ou inversement des lettres dans un mot ou un groupe de mots) ou encore des proverbes (phrases courtes et imagées énonçant des vérités générales émanant d’une culture). — Les tests de grammaire vérifient la bonne connaissance des règles de construction des phrases avec les différents éléments qui les composent (noms, pronoms, adverbes, verbes, articles, conjonctions, ponctuation). — Les tests de conjugaison sont une sous-partie des tests grammaticaux et vérifient la connaissance des variations des verbes en fonction du temps, du mode, de la voix, de la personne, du genre et du nombre.

Les QCM dotés :

d'une étoile sont destinés aux candidats préparant les concours de catégorie C de la Fonction Publique.
de deux étoiles sont destinés aux candidats préparant les concours de catégorie B de la Fonction Publique.
de trois étoiles sont destinés aux candidats préparant les concours de catégorie A de la Fonction Publique et aux étudiants des Grandes Ecoles et Prépas.

Nous avons décomposé l’évaluation des capacités langagières en deux grands aspects : * le premier concerne la maîtrise d’outils de base (exactitude de l’orthographe, utilisation correcte de règles grammaticales). Les tests ne sont pas des devoirs scolaires. Il importe peu que le candidat connaisse les règles dans leurs détails du moment qu'elles sont « spontanément » appliquées. Il ne s’agit pas non plus d’un jeu d’érudition où l’on multiplierait les pièges, les exceptions, les mots rares. Même si ces derniers apparaissent de temps en temps, le c½ur de ces tests est constitué d’éléments courants de la langue ; * le second aspect concerne les compétences verbales, plus ou moins développées selon l’histoire du sujet. On évalue alors plutôt la maîtrise des significations, l’étendue du vocabulaire, etc. Une procédure de sélection peut certes éviter cette phase de tests en limitant les candidatures aux seuls possesseurs d’un diplôme dont on estime qu’il certifie à lui seul une bonne maîtrise de la langue, et aborder directement d’autres problèmes d’aptitudes ou de personnalité. Mais deux raisons plaident en faveur de leur utilisation. En premier lieu, on s’aperçoit fréquemment que la certification par le diplôme ne donne pas une grande garantie, les capacités verbales étant variées, à niveau scolaire égal. En second lieu, ces tests permettent d’ouvrir plus largement la possibilité de postuler à ceux qui ont quitté le système scolaire plus tôt, en n’imposant pas un niveau prérequis trop élevé, et en autorisant ainsi d’autres chances de formation ou de recrutement. La logique de construction de ces tests et les modes de raisonnement mis enjeu sont assez simples. Pour la plupart d’entre eux, il s’agit d’apprécier la conformité à une norme (les structures d’une langue) et le résultat est donc vrai ou faux. Si le test est correctement construit, les auteurs auront d’abord identifié les fautes orthographiques ou grammaticales les plus courantes (par une enquête auprès de correcteurs par exemple, ou par expérience propre). Ils ont ensuite constitué une banque de questions et l’ont testée auprès de sujets d’un ou plusieurs niveaux scolaires définis. Cela a permis d’éliminer des questions dont le sens ne serait pas le même pour tous ou qui pourraient avoir plusieurs bonnes réponses, ou qui seraient trop faciles ou trop difficiles. Après diverses épreuves techniques de validation, on effectue des étalonnages, c’est-à-dire que l’on fixe les scores en fonction d’une population de référence : si l’on veut un test de niveau Bac + 3 ou de niveau Brevet, on ajuste les scores en fonction des résultats fournis par des sujets de ce niveau. La conséquence en est que la moyenne ne correspond que rarement à une moitié de bonnes réponses. (Sur 40 questions par exemple, les réponses « au hasard » donnent quelques résultats vrais, et la moyenne ne sera pas 20 sur 40, mais un peu plus élevée.) Difficulté supplémentaire, les réponses sont le plus souvent demandées dans des délais très courts, ce qui augmente la pression dans la situation. Il faut donc, nous le répéterons plusieurs fois, s’entraîner à gérer son temps. Enfin, il faut savoir que l’enjeu de ces types de tests ne réside pas dans la recherche d’une performance maximale. L’évaluation n’est généralement pas destinée à identifier les « meilleurs » en la matière, mais à s’assurer d’acquisitions minimales. La règle du jeu, pour ceux qui seraient en difficulté dans ce secteur, consiste à éviter l’élimination et à remonter la performance dans d’autres types de tests. La préparation va donc servir à identifier les aspects qui font perdre des points, et à s’entraîner à répondre vite.
  • > Accordez les mots entre parenthèses. Facile - 10 questions - 4 hits - Meilleur score : 14/20 par Dominique

  • > Associez chacune des expressions à sa définition. Facile - 8 questions - 5 hits - Meilleur score : 8/20 par

  • > Choisissez le féminin correctement orthographié. Facile - 8 questions - 3 hits - Meilleur score : 13/20 par

  • > Complétez les participes passés. Facile - 10 questions - 3 hits - Meilleur score : 12/20 par Émilie

  • > Complétez les participes passés. Facile - 10 questions - 3 hits - Meilleur score : 12/20 par

  • > Complétez les phrases par quelque, quelque(s), quel(s) ou quelle(s). Facile - 10 questions - 4 hits - Meilleur score : 12/20 par

  • > Complétez les phrases par quoique, quoi que, plutôt ou plus tôt. Facile - 8 questions - 2 hits - Meilleur score : 15/20 par

  • > Complétez les phrases par quoique, quoi que, plutôt ou plus tôt.
  • > Complétez les phrases par «la», «là» ou « l’a(s) ». Facile - 10 questions - 4 hits - Meilleur score : 14/20 par

  • > Complétez les phrases par «la», «là» ou « l’a(s) ».
  • > Complétez les phrases par «ni ou n'y» ou «si ou s’y». Facile - 10 questions - 4 hits - Meilleur score : 18/20 par

  • > Complétez les terminaisons si nécessaire. Facile - 8 questions - 4 hits - Meilleur score : 10/20 par

  • > Complétez si nécessaire la terminaison des adjectifs. Facile - 8 questions - 3 hits - Meilleur score : 13/20 par

  • > Dans les phrases suivantes, quels sont les verbes mal conjugués ? Facile - 9 questions - 4 hits - Meilleur score : 10/20 par Émilie

  • > Dans les phrases suivantes, quels sont les verbes mal conjugués ? Certaines phrases ne contiennent pas de faute.
  • > Mettez « un » ou « une » dans la parenthèse précédant chaque nom. Facile - 10 questions - 3 hits - Meilleur score : 10/20 par Émilie

  • > Parmi les trois propositions, quelle est la bonne orthographe (mot bien orthographié) ? Facile - 8 questions - 5 hits - Meilleur score : 8/20 par

  • > Pour chaque mot, donnez la bonne terminaison. Facile - 11 questions - 3 hits - Meilleur score : 15/20 par

  • > Pour chaque phase ci-dessous, complétez la parenthèse. Facile - 6 questions - 2 hits - Meilleur score : 10/20 par Émilie

  • > Pour chaque série, quels sont les deux mots bien orthographiés ? Facile - 10 questions - 5 hits

  • > Quels sont les mots mal orthographiés au pluriel ? Facile - 5 questions - 3 hits

  • > Quels sont les verbes bien conjugués ? Facile - 25 questions - 2 hits - Meilleur score : 10/20 par

  • > Quels sont les verbes bien conjugués ?
  • > Quels sont les verbes bien conjugués ? Facile - 24 questions - 3 hits - Meilleur score : 17/20 par

  • > Quels sont les verbes bien conjugués ?


    Dissertations de philosophie © 2007 Qcm de culture générale.com - Tous droits réservés.

    Site de QCM de culture générale et tests psychotechniques pour tous les concours de la Fonction publique
     Maths  Philosophie  Littérature  QCM de culture générale  Histoire  Géographie  Droit