Site de QCM de culture générale pour toutes les épreuves et concours de la Fonction publique *

n

QCM de culture QCM de culture générale

QCM péparation concours QCM IFSI

QCM litterature QCM ATSEM

QCM concours administratif QCM classes preparatoires

Tests QCM QCM inspecteur
»Créer un compte QCM de culture générale
»
» 19363 inscrits
Choisissez votre niveau :

ORTHOPHONIE

Présentation du concours d’entrée en école d’orthophonie Quinze écoles d’orthophonie en France (Besançon, Bordeaux, Caen, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nantes, Nice, Paris, Poitiers, Strasbourg, Toulouse et Tours) organisent chacune un concours d’entrée avec des épreuves diverses. Celles-ci sont généralement divisées en deux temps : des épreuves d’admissibilité, première étape indispensable qui permet de se présenter aux oraux, puis des épreuves d’admission. Les épreuves d’admissibilité peuvent comporter des tests d’orthographe, des tests de langage, des dictées, des résumés, des discussions, des QCM d’orthographe (questionnaires à choix multiple), des QCM de psychotechnique et des QCM de culture générale. Les épreuves d’admission prennent la forme d’entretiens, d’explications de textes à l’oral, etc. Pour pouvoir présenter le concours à l’entrée d’une école d’orthophonie, il faut avoir 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission et être titulaire du baccalauréat français ou d’un titre admis en équivalence. La plupart des écoles d’orthophonie exigent des candidats qu’ils n’aient aucun problème d’ordre orthophonique, même très léger : il est donc vivement conseillé d’aller faire un bilan poussé chez un orthophoniste plusieurs mois avant les concours afin d’avoir le temps de faire une éventuelle rééducation. 2. Présentation de l’épreuve de culture générale Tous les concours ne comportent pas d’épreuve de culture générale. En 2007, sept villes proposaient ce type de test : Besançon, Lille, Lyon, Nantes, Poitiers, Strasbourg et Toulouse. De plus, le nombre de questions et le temps imparti varient d’une ville à l’autre : on compte 100 questions à Besançon, 50 à Strasbourg, 30 à Toulouse... Il faut enfin noter que les épreuves et leurs modalités changent d’une année à l’autre. -» Il est donc très important de se renseigner précisément sur le contenu et le déroulement des épreuves dans toutes les villes chaque année. Le système de notation est néanmoins le même dans presque toutes les villes : une bonne réponse vaut un point, une mauvaise réponse vaut zéro. Il n’y a pas de points négatifs comme cela peut être le cas dans d’autres concours. Il n’y a donc pas plus de risque à répondre faux à une question qu’à ne pas y répondre. Une seule ville fait exception à cette règle : il s’agit de Toulouse, qui met des points négatifs en cas de mauvaise réponse (- 0,25). -» Il faut toujours essayer de répondre à toutes les questions posées, excepté à Toulouse. Il est important de noter qu’il y a parfois plusieurs bonnes réponses à une même question. Exemple : Quel(s) pays a/ont une frontière avec la France ? a. Allemagne. b. Espagne. c. Pays-Bas. d. Luxembourg. e. Italie. Les bonnes réponses sont a, b, d et e. Si vous n’avez répondu que a, b et e, votre réponse est considérée comme incorrecte et ne vous vaudra aucun point. De la même manière, si vous avez répondu a, b, c, d et e, la réponse est fausse. Une réponse incomplète ou incorrecte est une réponse fausse. Certaines questions ont un intitulé qui peut induire en erreur le candidat. De plus, un jour d’examen, la nervosité peut faire perdre ses moyens ou sa concentration : il est très important de bien lire les questions, de les lire jusqu’au bout et de ne pas hésiter à les relire pour être sûr(e) de les avoir bien comprises. Exemple : Alphonse de Lamartine était : a. historien. b. poète. c. traducteur. d. homme politique. e. écrivain. Une proposition ne convient pas. Laquelle ? Si on ne lit pas la question jusqu’au bout, on peut être tenté de répondre a, b, d et e, alors que la bonne réponse est c. —» Il faut bien lire les questions avant d'y répondre. 3. Préparation à l’épreuve de culture générale La grande difficulté de l’épreuve de culture générale est l’absence de programme officiel de révision. Cela rend le travail de préparation infini et difficile à organiser. L’impossibilité de tout apprendre et l’ampleur de la tâche peuvent à première vue effrayer ou décourager le candidat. Toutefois, s’il est effectivement impossible de tout savoir dans tous les domaines, il est parfaitement réalisable d’améliorer de façon significative ses connaissances en appliquant une méthodologie d’apprentissage rigoureuse et ordonnée et en s’entraînant régulièrement à faire des tests de QCM. La seule manière efficace de travailler est de procéder par thèmes. Il vaut mieux approfondir un nombre restreint de thèmes que de se disperser dans toutes les directions. Pour travailler de manière efficace, il faut absolument planifier son programme de révision. La préparation à l’épreuve de culture générale ne peut pas se faire en quelques jours ou quelques semaines : c’est un travail de longue haleine qui nécessite beaucoup de temps d’apprentissage, d’assimilation et de répétitions. Il est également important de travailler quotidiennement et régulièrement. Un des points essentiels à la préparation à l’épreuve de culture générale est l’entraînement aux QCM, et ce pour plusieurs raisons. - L’entraînement permet d’apprendre à gérer son temps. - Plus un candidat fait des tests de QCM, plus il rencontre des questions de type différent et prend l’habitude de formulations variées. - Le fait de multiplier les tests permet de se confronter à ses défaillances et de chercher à les pallier. - S’exercer à répondre à des QCM permet également d’assimiler énormément de connaissances. - Il est très important de noter que refaire plusieurs fois les mêmes QCM permet d’apprendre : il est donc conseillé de ne jamais répondre directement sur une feuille d’intitulé de QCM, mais plutôt sur une page à part afin de pouvoir refaire le test quelques semaines plus tard. L’épreuve de culture générale est une épreuve de précision où des connaissances approximatives ne seront d’aucune aide : il est indispensable d’apprendre un grand nombre d’informations par c½ur (dates, noms, événements, ½uvres, etc.). Pour s’aider, le candidat doit utiliser des méthodes qui lui sont personnelles : visuelles ou auditives, travailler seul ou en groupe, trouver les horaires de travail qui lui conviennent le mieux... Le candidat doit également utiliser des outils comme des chronologies, des cartes, des répertoires, des fiches... Il convient de rappeler ici qu’il faut se méfier des informations trouvées sur Internet, car même les sites d’encyclopédie en ligne sont remplis d’erreurs. Enfin, le candidat doit se tenir au courant de l’actualité, car certaines questions concernent les événements récents. Le candidat doit avoir à l’esprit que le but de cette préparation doit être l’augmentation constante de ses connaissances en vue d’améliorer son score aux tests de QCM et non (malheureusement !) l’approfondissement de ses centres d’intérêt. Ainsi, par exemple, il vaut mieux travailler avec des résumés de livres, car le candidat n’a pas le temps de lire tous les livres existants. Il en va de même pour les films, les ½uvres musicales, l’histoire... Il faut noter une particularité propre au concours de Besançon : certaines questions de ce concours concernent la Franche-Comté. Il convient donc de se renseigner sur les personnes connues qui y ont vécu (comme Vauban qui a fait construire la citadelle de Besançon et à qui l’année 2007 a été consacrée), sur la gastronomie locale (vins, fromages...), sur les monuments, sur les événements importants, sur l’artisanat.... Pour compléter sa préparation, le candidat peut faire participer sa famille et ses amis, par exemple en jouant à des jeux de réflexion comme le Trivial Pursuit.
  • Quelle est la bonne définition ? Facile - 12 questions - 13 hits - Meilleur score : 2/20 par

  • > Accordez les mots entre parenthèses. Facile - 10 questions - 26 hits

  • > Associez chacune des expressions à sa définition. Facile - 8 questions - 23 hits

  • > Complétez les phrases par quelque, quelque(s), quel(s) ou quelle(s). Facile - 10 questions - 14 hits - Meilleur score : 6/20 par

  • > Complétez les phrases par quoique, quoi que, plutôt ou plus tôt. Facile - 8 questions - 8 hits - Meilleur score : 15/20 par

  • > Complétez les phrases par quoique, quoi que, plutôt ou plus tôt.
  • > Complétez les phrases par «la», «là» ou « l’a(s) ». Facile - 10 questions - 10 hits - Meilleur score : 10/20 par

  • > Complétez les phrases par «la», «là» ou « l’a(s) ».
  • > Complétez les phrases par «ni ou n'y» ou «si ou s’y». Facile - 10 questions - 8 hits - Meilleur score : 10/20 par

  • > Complétez les terminaisons si nécessaire. Facile - 8 questions - 11 hits - Meilleur score : 8/20 par Rokia

  • > Dans chaque phrase, choisissez le bon homonyme et soulignez-le. Facile - 8 questions - 12 hits

  • > Dans chaque série, chassez l'intrus. Facile - 6 questions - 13 hits - Meilleur score : 7/20 par

  • > Dans les phrases suivantes, quels sont les verbes mal conjugués ? Facile - 9 questions - 6 hits - Meilleur score : 10/20 par Émilie

  • > Dans les phrases suivantes, quels sont les verbes mal conjugués ? Certaines phrases ne contiennent pas de faute.
  • > Parmi les trois propositions, quelle est la bonne orthographe (mot bien orthographié) ? Facile - 8 questions - 10 hits - Meilleur score : 3/20 par

  • > Pour chaque mot, donnez la bonne terminaison. Facile - 11 questions - 4 hits - Meilleur score : 13/20 par

  • > Pour chaque phase ci-dessous, complétez la parenthèse. Facile - 6 questions - 6 hits - Meilleur score : 10/20 par Émilie

  • > Pour chaque phrase, choisissez le mot correct pour compléter la parenthèse. Facile - 8 questions - 7 hits - Meilleur score : 13/20 par

  • > Quels sont les verbes bien conjugués ? Facile - 25 questions - 8 hits - Meilleur score : 2/20 par

  • > Quels sont les verbes bien conjugués ?
  • > Quels sont les verbes bien conjugués ? Facile - 24 questions - 6 hits - Meilleur score : 10/20 par

  • > Quels sont les verbes bien conjugués ?
  • > Trouvez l’intrus. Facile - 5 questions - 8 hits - Meilleur score : 12/20 par Émilie

  • > Trouvez parmi les couples de mots proposés, celui qui présente le plus d’analogies, avec le couple écrit en majuscule. Facile - 7 questions - 13 hits

  • > Trouvez parmi les couples de mots proposés, celui qui présente le plus d’analogies, avec le couple écrit en majuscule.
  • > Trouvez parmi les paires de mots proposées, celle qui présente le plus d’analogie avec le couple écrit en majuscules. Facile - 10 questions - 13 hits - Meilleur score : 12/20 par Lisa

  • > Trouvez parmi les paires de mots proposées, celle qui présente le plus d’analogie avec le couple écrit en majuscules.


    Dissertations de philosophie © 2007 Qcm de culture générale.com - Tous droits réservés.

    Site de QCM de culture générale et tests psychotechniques pour tous les concours de la Fonction publique
     Maths  Philosophie  Littérature  QCM de culture générale  Histoire  Géographie  Droit