Site de QCM de culture générale pour toutes les épreuves et concours de la Fonction publique *

n

QCM de culture QCM de culture générale

QCM péparation concours QCM IFSI

QCM litterature QCM ATSEM

QCM concours administratif QCM classes preparatoires

Tests QCM QCM inspecteur
»Créer un compte QCM de culture générale
»
» 18707 inscrits
Choisissez votre niveau :

TESTS PSYCHOTECHNIQUES ET EXERCICES DE LOGIQUE, DE RAISONNEMENT, D'INTELLIGENCE

Concours blancs (en temps limité)
  • Logique: calcul (1) Difficile - 36 questions - 1 hits - Meilleur score : 15/20 par

  • Logique: calcul (2) Difficile - 25 questions - 0 hits

  • SOUS-TEST LOGIQUE (TAGE2) Difficile - 10 questions - 2 hits - Meilleur score : 8/20 par Elodie

  • Chacune des séries est constituée de trois cases et d‘un point d‘interrogation. Ces trois cases doivent vous permettre d‘inférer le contenu de la case qui devrait occuper la place du point d‘interrogation. La question porte donc sur le point d‘interrogation et vous devez choisir «votre case réponse» parmi les quatre propositions de réponse qui vous sont faites.
  • Suites de nombres III Difficile - 22 questions - 0 hits

  • Description de l'exercice : Des suites logiques vous sont proposées. Vous devez continuer ces suites à l'aide des deux nombres suivants.
  • Suites de nombres: 2 Difficile - 20 questions - 2 hits - Meilleur score : 16/20 par Alexandre

  • Suites logiques 1 Difficile - 20 questions - 1 hits - Meilleur score : 18/20 par Jacob

  • Description de l'exercice: On vous soumet 20 suites logiques que vous devez résoudre en 15 minutes. Ce qu'on vous demande est le nombre suivant. Vous devrez l'inscrire dans la case qui se trouve à côté de l'exercice correspondant, et le reporter ensuite sur la feuille de solutions. Exemple: 4, 6, 8, 10, 12, 14, ? c=J Le résultat de cette suite logique est le nombre 16. Vous devrez donc inscrire cette solution 16 dans la case, puis la marquer ensuite sur la feuille de solutions. Temps: 15 minutes.
  • Syllogismes Difficile - 10 questions - 9 hits

  • On s en doute, les manières de tester des capacités de raisonnement peuvent prendre des formes très variées. Il est possible de les explorer aussi en proposant des syllogismes, soit l’association de deux propositions articulées menant à une seule conclusion logique nécessaire. Par exemple, si « aucun arbre n est un animal » et que « tous les tilleuls sont des arbres », la réponse exacte proposée sera : « donc, aucun tilleul n’est un animal ». Autre exemple, si « tous les conifères sont des arbres » et que « le sapin est un conifère », la réponse doit être : « donc, le sapin est un arbre ». Les modalités de réponse proposées, au nombre de trois ou quatre, contiennent la réponse exacte, mais aussi des modalités ambiguës, par exemple : « donc, certains arbres ne sont pas des tilleuls ». Cela n’est pas en soi inexact, mais ne se déduit pas logiquement et nécessairement du problème posé (si tous les A sont B et que tous les X sont A, alors tous les X sont B) et ne sera pas compté comme bonne réponse. De façon beaucoup plus concrète cette fois, certaines épreuves proposent des figures de mécanismes (type engrenages, poulies, treuils, roues, etc.). Il s’agit par exemple de dire le sens du déplacement d’un objet au bout d’une séquence de pièces articulées. L’attention portée à chaque élément du mécanisme proposé (son déplacement et son action sur la pièce suivante) permet en général de résoudre le problème sans trop de difficulté (sinon la perte de temps quand on procède lentement ou que l’on vérifie plusieurs fois). La remise en ordre logique d éléments présentés aléatoirement peut aussi être utilisée. Il s agira, par exemple, de mettre dans le bon ordre six ou sept images représentant des éléments dune histoire. Vous pouvez essayer d’imaginer encore d’autres types de supports...
  • Tests à suites numériques - 2 Difficile - 15 questions - 1 hits - Meilleur score : 17/20 par Elodie

  • Les QCM dotés :

    d'une étoile sont destinés aux candidats préparant les concours de catégorie C de la Fonction Publique.
    de deux étoiles sont destinés aux candidats préparant les concours de catégorie B de la Fonction Publique.
    de trois étoiles sont destinés aux candidats préparant les concours de catégorie A de la Fonction Publique et aux étudiants des Grandes Ecoles et Prépas.

    °°° Exercices d'initiation aux tests °°°

    Tous les différents types de tests ( mathématiques, logique numérique. logique verbale, matrices, compréhension et de raisonnement, ... ). Utile pour les concours administratifs et autres tests de recrutement.

     

     

    METHODOLOGIE DE PREPARATION AUX TESTS PSYCHOTECHNIQUES.

    INTRODUCTION

    On voit trop souvent de bons candidats échouer aux tests par manque d'habitude. C'est injuste.
    Nous vivons dans une société qui accorde une grande importance à la mesure. Tout ce qui peut l'être est mis en chiffres. On teste les aptitudes, les désirs, les compétences, les modes de raisonnement, la réussite, la rapidité, le caractère, etc. De l'âge de l'école maternelle à celui de la retraite, en passant par les étapes que sont le collège, l'orientation, l'armée, l'embauche, la formation, la promotion, il paraît difficile, voire impossible, aujourd'hui de passer une vie sans être mesuré. On peut dire que tout le monde est appelé, un jour ou l'autre, à passer des tests destinés à évaluer ce qu'il a dans la tête.
    Le nombre très important de demandeurs d'emploi fait que, pour un poste offert, la concurrence est plus rude. Réagir positivement à cette situation du marché de l'emploi, c'est en étudier attentivement les mécanismes et savoir s'y adapter. Celui qui cherche du travail participe grandement au choix du candidat retenu : il ne doit pas seulement subir la situation. Encore faut-il qu'il se fasse remarquer par l'intérêt qu'il montre envers l'emploi ou la formation et qu'il se prépare soigneusement à la sélection.
    Dans une situation de concurrence, il ne suffit pas d'être bon : il faut être meilleur que les autres. Le recruteur dispose de plusieurs éléments pour comparer les candidats et faire son choix, éléments qu'il souhaite les plus objectifs possible. Les tests que les candidats ont à passer permettent justement de s'assurer qu'ils ont les connaissances et les aptitudes considérées comme indispensables pour le poste. Les résultats obtenus peuvent être comparés, ce qui permet la sélection du ou des meilleurs candidats. Pour avoir une chance d'en faire partie, il est indispensable de connaître et de maîtriser les tests. Le but n'est pas forcément de les réussir parfaitement, mais de montrer que l'on a le profil qui correspond à celui du poste recherché.
    Inutile, pour cela, de savoir en détail comment les tests sont élaborés ou validés par les psychologues. Il suffit de considérer que la réussite aux tests d'aptitude est déterminante pour l'engagement. Or, pour réussir, on peut s'entraîner. QCM-de-CULTURE-GENERALE.COM vous permettra entre autres de vous familiariser avec les situations de test (consigne, feuilles de réponses, temps limité, etc.), de connaître les types d'épreuves et de savoir comment y répondre. Un environnement de tests peut désarçonner ceux qui n'y ont jamais été confrontés : ce ne sera pas votre cas.
    Avec un site comme celui-ci, vous pouvez élaborer vous-même votre programme d'entraînement, travailler seul et vous présenter à la séance de sélection sûr de vous et correctement préparé. Dans les différents chapitres, vous chercherez à suivre les consignes et à résoudre les problèmes, puis vous étudierez les solutions que vous n'avez pas trouvées.
    Cet site est spécifiquement destiné à préparer aux tests, mais aussi à distraire, ceux que les livres sur le sujet ne visent généralement pas. Or ce sont eux qui ont le plus besoin de se familiariser avec des techniques qu'ils ignorent le plus souvent. Je veux parler des collégiens qui préparent un Brevet, un CAP ou un autre examen, des apprentis et des employés qui peuvent être amenés à passer des examens d'embauche, de tous ceux qui ont lâché, depuis un moment, toute activité intellectuelle et qui souhaitent se «dérouiller» un peu, de ceux qui préparent les concours de promotion interne, et enfin de ceux qui veulent soit se rassurer sur leurs compétences, soit tout simplement se distraire.
    Plus personne n'est à l'abri des tests. Quelle que soit la place du lecteur dans la société, ce site peut lui permettre :
    -       de se familiariser avec des techniques qu'il sera très souvent conduit à rencontrer ici ou là;
    -       de mieux se débrouiller face à des épreuves de ce type, grâce à un effet d'entraînement ;
    -       de développer une meilleure estime de soi en s'assurant de ses compétences.
    S'il désire préparer et suivre son propre programme d'entraînement, le lecteur devra apprendre :
    -       à acquérir la maîtrise d'une situation nouvelle, différente de ce qu'il a connu jusqu'ici ;
    —    à comprendre rapidement ce que mesure le test et quelle compétence et quelle aptitude sont recherchées ;
    —    à décider si cela fera partie de la sélection pour le type d'emploi ou de formation pour lesquels il postule (si le test est adapté à sa situation) ;
    —    selon ce qu'il aura décidé, à approfondir ou non telle ou telle partie du site ;
    —    enfin travailler jusqu'à obtenir une bonne maîtrise des tests proposés.
    En effet, sauf par plaisir, il n'est jamais nécessaire de s'entraîner à tous les types de tests, mais cela suppose de savoir lesquels seront utiles. Des enseignants, des collègues ou des professionnels peuvent souvent vous aider à sélectionner les tests. Puis il ne vous restera plus qu'à trouver un endroit tranquille et à vous mettre courageusement au travail.
    Il est fréquent et injuste que les résultats des candidats aux tests soient inférieurs à ce que valent leurs connaissances et leurs aptitudes, simplement parce qu'ils ne sont pas habitués à ces types d'épreuves et qu'ils ne savent pas comment les aborder. Ces tests sont d'une très grande variété, mais ils se rejoignent souvent sur un certain nombre de principes généraux. Connaître ces principes et s'être entraîné aux tests permet, le jour de l'épreuve, de donner le meilleur de soi-même afin que le résultat du test reflète la vraie valeur du candidat.
    Cette page n'explique pas quelles connaissances doivent être celles des candidats pour réussir tel concours ou tel examen, ni comment ils doivent étudier, car cela dépend du parcours et des projets de chacun, mais il développe la connaissance des tests, la manière de s'y préparer et de les passer. Cela permet de se présenter aux épreuves dans les meilleures conditions de réussite et en donnant le meilleur de soi-même. Mais, bien sûr, si ces tests font partie d'un examen portant essentiellement sur des connaissances théoriques, il est encore plus important d'avoir étudié soigneusement les différentes matières au programme.
    Le plan de ce programme de révision est simple. Dans une première partie, vous trouverez des indications pour mieux connaître ce que sont les tests. Quelles sont les différentes catégories de tests, pourquoi mesure-t-on le temps, qu'est-ce qu'une consigne. Vous trouverez également des conseils pour vous préparer émotionnellement et physiquement à la passation des tests. Dans une seconde partie, nous passerons en revue une grande quantité de tests que vous êtes susceptibles de rencontrer. Les exemples présentés ne sont pas extraits de tests réels mais s'en rapprochent beaucoup, car ils sont conçus selon les mêmes modalités. Certaines questions peuvent vous sembler bizarres, absurdes ou puériles : peu importe, elles ont leur raison d'être. On vous demande seulement de faire de votre mieux. Les instructions et les bonnes réponses sont expliquées chaque fois que nécessaire. Les tests sont classés selon l'aptitude qu'ils mesurent (le raisonnement, le classement, l'orthographe, la mémoire, l'attention, la culture générale, la logique, etc.).
    Les tests sont conçus de telle façon que chacun puisse s'y confronter et y répondre, au moins partiellement. Leur présentation est telle que vous pourrez essayer de les faire, avant de vous corriger, puis les refaire pour tenter d'améliorer votre score, jusqu'à ce que ces tests vous semblent familiers. C'est ainsi que ce site sera une aide précieuse pour faire de bons résultats à tous les tests utilisés dans les administrations ou les entreprises privées. Il aura également une réelle valeur d'entraînement pour tous les demandeurs d'emploi. Vos résultats refléteront ce que vous valez vraiment et vous vous trouverez à égalité avec ceux qui obtiennent de bons scores, non parce qu'ils sont plus brillants que les autres, mais parce qu'ils sont mieux préparés. Si deux candidats d'égale valeur passent le même test, celui qui est préparé et entraîné sera toujours avantagé par rapport à celui qui est confronté pour la première fois à une situation de test.

    SE PREPARER AUX TESTS PSYCHOTECHNIQUES

    Au cours des trente dernières années, le développement des tests a été énorme. Pas un secteur du psychisme de l'individu n'échappe à ces tentatives d'évaluation. Les tests se sont révélés être des outils fort utiles, à tel point que certains leur ont donné un pouvoir qu'ils n'auraient pas dû atteindre. Trop de décisions importantes ont été prises à la seule vue des tests, trop d'enseignants ne se fiaient plus à leur expérience des enfants, trop de recruteurs ne faisaient plus confiance qu'aux notes obtenues par les candidats.

    Au fil des années, un certain nombre de critiques se sont fait entendre. Certains, conscients de l'insuffisance des tests, y ont renoncé, les remplaçant par l'astrologie ou la graphologie, ce qui est à mon sens bien pire. Dans la plupart des cas, les tests sont aujourd'hui considérés pour ce qu'ils sont : une aide à la décision. Chacun commence à savoir que les renseignements que l'on peut obtenir par les tests sont précieux, mais insuffisants à tout prévoir. La réussite dans un emploi ou dans des études données dépend de bien des facteurs que les tests ne mesurent pas et qui apparaîtront, à l'usage, comme fondamentaux.
    Néanmoins les tests ne semblent pas en perte de vitesse. Les plus anciens, ceux qui tentent de mesurer l'individu et son intelligence comme une entité globale et monolithique, sont en partie dépassés. Mais il en existe de nouveaux qui décomposent le fonctionnement mental en plusieurs aptitudes distinctes qu'ils s'emploient à mesurer séparément. On crée des tests dans tous les domaines, des compétences techniques au développement moral, de l'aptitude à la vente à la mesure de la créativité, aboutissant ainsi à des outils précis rendant de vrais services.
    Les psychologues qui font passer les tests savent combien l'anxiété et l'inexpérience totale peuvent fausser la performance à un test. C'est à ce handicap que ces tests psychotechniques tentent de remédier. Quel que soit son propre jugement sur les tests, chacun reste très sensible, quoi qu'il en dise, à ses résultats. C'est toujours avec anxiété que nous lisons ou entendons nos résultats et leur interprétation. Ce site vise également à donner à chacun confiance en ses propres compétences.

    Les différents types de tests


    Il existe un très grand nombre de tests que l'on peut, dès le départ, séparer en deux catégories : les tests de personnalité, mesurant les traits de caractère, les comportements, les centres d'intérêts, auxquels toutes les réponses sont également valables, et les tests de performance (regroupant les aptitudes et les connaissances), où chaque question admet une seule réponse juste. Cette seconde catégorie de tests est la seule à laquelle nous nous intéresserons ici. D'abord parce qu'il y a peu de chances pour que vous ayez à passer un test de personnalité. Ensuite parce que les tests de «performance », auxquels vous serez confronté dans la majorité des cas, sont les seuls pour lesquels on puisse se préparer et s'entraîner.
    Parmi les tests de performance, on distingue :
    ·   Les tests d'intelligence qui sont rarement globaux. Ils mesurent le plus souvent un fonctionnement intellectuel particulier ou la capacité à employer tel ou tel type de raisonnement. Certains ont une intelligence concrète, d'autres plus abstraite, certains s'appuient sur la mémoire ou le raisonnement, d'autres sur la créativité, certains sont plus synthétiques, d'autres plus analytiques... On peut donc tout à fait échouer à un test d'intelligence sans pour autant en manquer...
    ·   Les tests d'aptitude, qui mesurent votre potentiel, votre capacité à apprendre facilement ou à être bon dans tel ou tel domaine, selon ce qui est demandé dans l'emploi que vous postulez. On définit les caractéristiques dont on sait qu'elles sont liées à la réussite à tel poste ou dans telles études, puis on choisit un test chargé de mesurer si le candidat les possède. Parmi les tests d'aptitude les plus courants, on peut citer l'aptitude au raisonnement verbal, à l'organisation, au sens spatial, à la logi­que, à l'informatique, à la dactylographie, à la mécanique, à l'attention visuelle, à la mémorisation, etc. Les capacités potentielles mesurées peuvent être concrètes ou abstraites.
    ·   Les tests de connaissance, qui mesurent ce que les candidats savent, ce qu'ils ont appris et ce qu'ils ont retenu dans des domaines aussi variés que l'orthographe, le calcul, le droit, les langues étrangères, le traitement de texte, la culture générale, etc.

    La préparation physique


    Réussir un concours ou un examen, à base de tests ou non, demande que le candidat soit au meilleur de sa forme intellectuelle, bien sûr, mais également de sa forme physique.
    Trop de candidats pensent qu'en réduisant leur temps de sommeil, ils auront plus de temps pour apprendre ; qu'avec des tranquillisants, ils seront moins anxieux ; qu'avec des excitants chimiques ou du café, ils seront plus performants. Or, il se trouve que toutes les analyses concordent pour montrer qu'un examen, avec une partie de tests qui demandent rapidité et faculté d'analyse, est mieux réussi après une bonne nuit de sommeil. Les tranquillisants aident à se relaxer, mais ôtent également une partie de la capacité de concentration. Or leur temps d'effet dans le corps est supérieur à ce que l'on croit généralement. Quant aux excitants, tout dépend de l'effet qu'ils vous font : la concentration intense demande plus de calme que d'énervement.
    En résumé, arriver en bonne forme à la séance de tests, c'est n'avoir négligé, la semaine précédente, ni le sommeil, ni une alimentation variée, ni un temps quotidien d'exercice physique. C'est avoir bien dormi la nuit précédente et avoir pris un bon petit déjeuner le matin même.
     
    La préparation émotionnelle


    Arriver à l'épreuve en bonne forme physique est important, mais ce n'est bien entendu pas suffisant. Il faut aussi aborder l'épreuve avec un moral de gagnant. Plus personne n'ignore aujourd'hui à quel point l'état d'esprit peut influencer la santé, les résultats, la vie en général, mais encore rares sont ceux qui en tirent les bonnes conclusions. Pour tirer le résultat maximum de ce que l'on sait, de ce que l'on a appris, il ne faut pas oublier de s'appuyer sur un certain nombre d'attitudes et de comportements.
    ·   Si vous avez une opinion négative sur les tests en général et sur ceux qui les font passer, il serait intéressant que vous puissiez réexaminer cette façon de penser. Les tests n'ont pas été créés pour vous ennuyer. Ils sont seulement destinés à évaluer vos connaissances et vos aptitudes, afin de les comparer à ceux des autres candidats ou à un niveau attendu. Mis à part le fait qu'il peut être intéressant pour vous d'avoir une mesure de ce que vous « valez » dans tel ou tel domaine ou de vous découvrir de nouveaux potentiels, pour une orientation future par exemple, il est évident que les tests sont une des mesures les plus objectives qui soient, puisqu'ils ne laissent pas de place à la «tête du client» (reproche souvent fait à la méthode des entretiens par exemple).
    Quant aux psychologues qui les font passer, ils sont là pour vous aider et pour s'assurer que tous les candidats bénéficient bien des mêmes conditions de passation. Ils s'assurent que les tests se déroulent dans les conditions de confort les meilleures et sont là pour répondre à toutes vos questions sur ce que vous n'auriez éventuellement pas compris.
    A compétence égale, vous aurez plus de chances de réussir vos tests si vous partez avec la conviction qu'ils sont une bonne manière de vous évaluer, qu'ils sont bien conçus et que la personne qui les administre est de votre côté.
    ·     Otez-vous de l'esprit que vous jouez votre vie sur cette épreuve ou que vous êtes un imbécile si vous échouez. En cas d'échec, la vie vous offrira d'autres opportunités, peut-être plus adaptées à ce que vous êtes. Il est normal que vous soyez anxieux et tendu au moment de l'épreuve : ce « trac » vous aidera à mobiliser vos compétences et à donner le meilleur de vous-même. Mais trop de peur peut aboutir à l'effet inverse et vous paralyser littéralement. Il n'est pas rare que l'on ne puisse répondre, lors d'un examen, à une question qui semblerait facile à un autre moment.
    Si vous vous savez anxieux lors de telles épreuves, soignez les détails : préparez-vous minutieusement, partez suffisamment à l'avance, emmenez un stylo de rechange et un paquet de gâteaux, apprenez à respirer profondément pour éliminer l'excès de tension, ne forcez pas sur le café, etc. L'épreuve est assez difficile comme cela, sans en rajouter par un trop fort stress.
    ·   Partez gagnant. Vous vous êtes préparé comme pour un combat : vous contre les tests. Soyez confiant et abordez l'épreuve avec la certitude de la réussir. C'est un point essentiel. Entrer dans la salle avec des idées comme : «Ce n'est même pas la peine, je suis sûr d'échouer», ou même : «Advienne que pourra» aura un effet négatif sur vos performances. Si ces pensées sont les vôtres, remplacez-les par : «Je me suis bien préparé, je vais y arriver. » Si vous donnez le meilleur de vous-même, à fond, pendant tout le temps alloué, vous serez étonné de constater que vous êtes en fait bien plus performant que vous n'imaginiez.
    ·   La préparation mentale consiste également à développer sa faculté de concentration. Les tests se déroulant le plus souvent en temps limité, il est important de ne pas se laisser distraire par ce qu'il se passe par la fenêtre, par la présence d'un collègue ou par des idées parasites. Apprendre à éliminer les sources de distraction pour ne se préoccuper que de la tâche à remplir est donc une bonne manière de se préparer.

    La préparation intellectuelle


    Dans certains cas, les tests que vous aurez à passer seront uniquement des tests d'aptitude. Dans ce cas, vous n'aurez rien à apprendre au préalable. L'intégralité de la préparation consistera en une meilleure connaissance des tests et un entraînement à les passer.
    Mais bien souvent, vous serez également soumis à des tests de connaissance destinés à vérifier que vous avez bien retenu les éléments du programme d'étude, que vous avez les connaissances requises pour le poste, que vous parlez effectivement l'anglais ou que vous avez un bon niveau d'orthographe. Dans tous ces cas-là, une préparation intellectuelle sera indispensable. Bien dormir et se concentrer n'assure pas que l'on saura appliquer une règle de trois ! Une fois que vous aurez connaissance du programme sur lequel porte l'examen, il vous revient de travailler régulièrement et autant que nécessaire les points qui vous sont les moins familiers.
    Quel que soit le type de tests que vous passiez (vous aurez souvent affaire à une combinaison des deux), les principes de la préparation doivent être les mêmes que ceux d'un examen : donnez-vous un temps chaque jour ; éliminez les éléments de distraction (radio par exemple), concentrez-vous, travaillez avec un bon rythme et une attention soutenue, mais sans vous précipiter sur la réponse qui vous vient la première à l'esprit (il peut y avoir des « pièges » !), étudiez soigneusement les questions de cette page et les mécanismes qui les sous-tendent.
    Face à une tâche précise, c'est presque toujours la même démarche que vous devrez employer :
    ·   Comprendre la tâche : qu'est-ce qui est demandé, que dois-je faire ?
    ·   Comprendre la relation qui lie les différents éléments de la question.
    ·   Faire une hypothèse sur la solution.
    ·   Tester cette hypothèse.
    ·   Si elle ne convient pas, en faire une autre, etc.
    ·   Résoudre le problème, tantôt à la suite de plusieurs essais-erreurs, tantôt très rapidement grâce à une sorte d'intuition de la réponse.

    Les caractéristiques des tests


    LA CONSIGNE
    Votre tâche consiste à la fois à comprendre ce que l'examinateur attend de vous, c'est-à-dire en quoi consiste le test, et à communiquer ce que vous savez, c'est-à-dire à transmettre vos réponses de la façon attendue. La consigne est la liste des instructions accompagnant le test. Elle sera généralement lue et commentée par la personne qui fait passer les tests, mais elle sera également le plus souvent inscrite sur votre feuille de réponses. N'hésitez pas, si quelque chose ne vous semble pas clair, à poser une question avant que le test ne commence. Il est plus facile de vous assurer que vous avez bien compris ce dont il s'agit plutôt que d'interrompre ensuite le cours de la séance.
    Il arrive aussi que les candidats aient à répondre à plusieurs types de tests successivement dont les consignes sont inscrites sur les feuilles de réponses. Prenez le temps de les lire attentivement. Beaucoup d'erreurs viennent d'une mauvaise lecture et elles sont irrattrapables. On peut vous demander : « Quels sont les deux chiffres qui complètent la série ? », si vous n'en donnez qu'un, votre réponse sera fausse. Ou encore : «Encadrez la bonne réponse» ; encadrer n'est pas souligner. Les consignes très variées contenues dans ces QCM vous entraîneront à comprendre rapidement ce qui est demandé dans chaque type d'épreuves.
    Dans une situation d'examen, soyez notamment attentif aux points suivants :
    ·   De quel temps disposez-vous pour ce test (en fonction de la longueur du test, devez-vous travailler rapidement ou pouvez-vous prendre le temps de réfléchir tranquillement) ?
    ·   Devez-vous répondre à toutes les questions ?
    ·   Devez-vous répondre dans l'ordre aux questions ou bien pouvez-vous revenir en arrière ?
    ·   Les mauvaises réponses enlèvent-elles des points ? Si oui, vous ne répondez que lorsque vous êtes relativement sûr de vous. Sinon, vous pouvez vous permettre une réponse au hasard lorsque vous n'avez pas trouvé la bonne.
    ·   Prêtez attention aux exemples qui se trouvent très fréquemment en début de test. Simples, ils vous permettent de trouver vous-même aisément la réponse et de vérifier que vous avez bien compris ce qu'il s'agit de faire. De plus, ils vous mettent dans l'ambiance de travail et de concentration nécessaires pour la suite. Si vous ne comprenez pas l'exemple, n'hésitez pas à demander des explications à l'examinateur.


    LE DÉROULEMENT DU TEST
    Vous voici maintenant à l'ouvrage, seul face à votre feuille de test. Voici quelques conseils qui vous seront utiles.
    ·   Lisez le texte des questions attentivement. Chaque mot compte. Si vous omettez un mot, ou une négation, votre réponse sera fausse. Les questions ne sont pas piégées, mais sont là pour mettre en évidence votre aptitude à comprendre et raisonner.
    ·   N'espérez pas trouver toutes les bonnes réponses : les tests sont conçus pour que cela soit le plus souvent impossible. Alors pas de panique si vous bloquez sur une question : passez à la suivante. Vous y reviendrez plus tard s'il vous reste du temps et si la consigne l'autorise.
    ·   Si vous sautez une question, sautez une ligne sur la feuille de réponse. Sinon tout serait décalé ! Cochez clairement vos réponses, sans ambiguïté.

    N'en cochez qu'une lorsqu'il n'en faut qu'une (une réponse en trop ferait considérer la question comme fausse). Vérifiez toujours que la case que vous cochez sur la feuille de réponse correspond bien au numéro de la question à laquelle vous répondez : nombre d'erreurs viennent d'un mauvais report de la réponse sur la feuille.
    ·   N'oubliez pas que les questions sont généralement classées de la plus facile à la plus difficile. Alors travaillez rapidement au début, afin de garder du temps pour la fin.
    ·   Ne vous obsédez cependant pas sur le temps. Ne répondez pas trop vite non plus. Certaines questions ont l'air très facile... et l'on se précipite dans l'erreur.
    ·   Pour toutes les questions à choix multiple (choisir la bonne réponse parmi quatre ou cinq réponses proposées), tentez toujours de répondre d'abord sans regarder les réponses. Voyez si celle que vous avez trouvée en fait partie. Sinon, retournez à la question et cherchez encore. Si vraiment vous ne trouvez pas, essayez de procéder alors par élimination.
     

    Les tests d'aptitude spatiale : LES CUBES DE KOHS Difficile - 12 questions - 63 hits - Meilleur score : 17/20 par Morgane
    Dans ce QCM, nous avons regroupé différents tests destinés à mesurer la perception visuelle du candidat et sa capacité à se représenter le déplacement d'un objet dans l'espace. Procédez méthodiquement. Il faut parfois compter le nombre de cubes manquants dans un ensemble ou déterminer le déplacement d'un cube d'un ensemble à un autre. Dans ce cas, nous vous conseillons de les compter un à un par colonne plutôt que par rangée horizontale. D'autres exercices consistent à trouver une face cachée d'un dé ou à déterminer les cubes identiques à partir de leur représentation dépliée, chaque face n'étant pas placée au même endroit. Il peut être alors utile de considérer les motifs représentés sur des faces opposées pour résoudre plus facilement l'exercice. Enfin, certains tests supposent de transformer un volume tridimensionnel en plan ou l'inverse, un plan en volume. Par exemple, on vous soumet un modèle en trois dimensions, suivi de plusieurs dessins de ce modèle déplié
    Les tests de cubes - Mettez votre vision dans l'espace à l'épreuve ! (2) Difficile - 10 questions - 2 hits - Meilleur score : 12/20 par Kinga
    Les tests des séries Difficile - 71 questions - 6 hits - Meilleur score : 13/20 par Najka
    Cette ÉPREUVE comprend des exercices qui utilisent soit un ordre existant, croissant ou décroissant, comme l'alphabet ou les nombres, soit une logique différente imposée comme modèle. Ces exercices peuvent être des suites de lettres, de chiffres ou de mots que le candidat doit compléter en se référant à cette logique. Un conseil: écrivez sur une feuille l'alphabet afin de faciliter la résolution de ces tests. DURÉE DE L'EXERCICE: 30 minutes
    Logique : CARTES A JOUER - 1 Difficile - 20 questions - 0 hits
    Logique : CARTES A JOUER - 2 Difficile - 20 questions - 0 hits
    Logique des séries Difficile - 3 questions - 2 hits - Meilleur score : 20/20 par Kinga
    Logique numérique - 3 Difficile - 10 questions - 0 hits
    Logique numérique - 38 Exercices d’entraînement Difficile - 38 questions - 2 hits - Meilleur score : 12/20 par Nouri
    Si les épreuves de calcul et d’aisance dans la manipulation de nombres sont importantes pour apprécier les capacités d’un candidat à mener à bien la résolution d’un problème, elles seraient à elles seules insuffisantes pour évaluer une compétence logique. En effet, l’évaluation n’a pas pour seul but de tester la mise en ½uvre de connaissances ou la maîtrise des nombres. Des examens scolaires classiques suffiraient. Il s’agit plutôt d’estimer des aptitudes numériques, c’est-à-dire aussi des façons de classer et de déduire, et pas seulement de calculer. Ainsi, on peut vous demander ce qui, dans une série, ne « va pas avec le reste ». L’identification est quasi intuitive si la question est très facile, c’est-à-dire distingue nettement un élément de la série par rapport à tous les autres. Par exemple, dans la série (2, 4, 6/3, 6, 8), le troisième terme 6/3 est la seule fraction, c’est-à-dire que l’écriture de ce nombre est différente de celle des autres. Idem avec une puissance ou une racine. Autre exemple, nécessitant un tout petit peu plus de temps, dans la série (1, 3, 5, 6, 7), le quatrième terme (6) est le seul pair. On peut aussi se voir proposer de compléter « logiquement » une série, de dire ce qui « doit venir ensuite ». Par exemple, après la séquence ( 1, 2, 3,4), c’est 5 qui doit compléter. Bien entendu, les tests proposent des séries moins évidentes... Ce que nous voulons illustrer, c’est que l’appel au « calcul » est très limité, même s’il n’est pas absent totalement.
    Logique numérique - 4 Difficile - 9 questions - 1 hits - Meilleur score : 9/20 par Fav
    Logique spatiale (difficile) Difficile - 17 questions - 96 hits - Meilleur score : 17/20 par Eléonore
    De très nombreux tests d'aptitude proposent des figures géométriques plus ou moins complexes, selon, généralement, une logique de « suites ». Il s’agit d’évaluer les capacités à identifier et à analyser une configuration spatiale qui sont différentes des capacités estimées sur d'autres bases (verbale ou numérique, par exemple). En effet, ici, certains effets culturels et sociaux sont moindres (familiarisation par apprentissage des lettres et des nombres), et les scores que l’on obtient à l'une ou à l’autre de ces formules logiques peuvent être très différents.
    Maîtrise de la langue française: Logique verbale Difficile - 5 questions - 8 hits - Meilleur score : 16/20 par Joba
    Matrices Difficile - 9 questions - 4 hits - Meilleur score : 18/20 par 2222222222222
    Matrices (difficile) Difficile - 34 questions - 0 hits
    PROBLÈMES DE MATHÉMATIQUES - 1 Difficile - 15 questions - 7 hits - Meilleur score : 19/20 par Edwina
    Voici une série de QCM. Choisissez LA ou LES bonnes réponses correspondantes à chacune des questions.
    Problèmes mathématiques - 2 Difficile - 10 questions - 103 hits - Meilleur score : 20/20 par Sebastien
    Propriétés des paramètres Difficile - 4 questions - 1 hits
    Dans les 3 questions suivantes, on considère une série statistique discrète prenant des valeurs positives dont on a calculé différents paramètres : l’étendue, la moyenne, la médiane, les quartiles, l’écart interquartile.
    Quelle est votre forme d'intelligence ? Difficile - 40 questions - 9 hits - Meilleur score : 15/20 par Isabelle
    Il s'agit d'une série de problèmes de différentes sortes. Ceux du début sont plus faciles que ceux de la fin. Mais ne pensez pas que la difficulté des problèmes est uniquement fonction de leur rang : ne passez pas trop de temps sur une question ; vous risqueriez de piétiner, alors que vous pourriez résoudre plus facilement la question suivante. N'abandonnez pas non plus trop tôt : tous les problèmes qui sont posés ici peuvent être résolus avec un peu de patience. Fiez-vous à votre bon jugement pour savoir si vous devez ou non sauter une question. Car vous disposez de trente minutes exactement pour passer le test. Arrêtez-vous immédiatement au bout de ce temps. Ou mieux, faites-vous chronométrer par quelqu'un, qui vous arrêtera le moment venu. Sinon vous ne pourriez pas juger de votre performance dans ce test, tel que le psychologue Eysenck l'a conçu. Et sachez que, dans un tel test, tout le monde doit être capable d'obtenir quelques bonnes réponses, mais qu'il est im¬possible à qui que ce soit de résoudre correctement tous les problèmes dans le temps alloué. Vous répondrez chaque fois par un chiffre, une lettre ou un mot. Vous aurez tantôt à choisir entre différentes solutions qui vous sont proposées, tantôt à découvrir vous-même la bonne réponse. Voici cinq exemples qui vous permettront de vous familiariser avec les principaux types de problèmes qui vont être soumis à votre sagacité.
    Raisonnements logiques à partir de mots et de nombres Difficile - 19 questions - 0 hits
    Ces raisonnements peuvent être d’ordre analogique, se baser sur des définitions, des catégories, des codes, des proverbes, des anagrammes... Quand des mots sont en relation avec des nombres, la relation logique se limite généralement à quelques cas de figures assez facilement identifiables : nombre de lettres, nombre de voyelles/ consonnes, nombre de syllabes, position de l’initiale dans l’alphabet, codes, etc.
    Raisonnements logiques et mathématiques Difficile - 20 questions - 5 hits - Meilleur score : 10/20 par Sophie
    Raisonnements quantitatifs : 4 Difficile - 25 questions - 0 hits
    Relation entre deux dessins Difficile - 5 questions - 7 hits - Meilleur score : 20/20 par Morgane
    Les cinq exercices suivants sont bâtis sur un autre modèle. On vous dit qu'il y a une relation entre deux dessins: à vous de découvrir laquelle. C'est cette relation que vous appliquerez au troisième dessin. Le résultat obtenu se trouve parmi les cinq proposés en dessous. Il y a beaucoup de relations possibles entre les deux premiers dessins: rotation de la figure d'un quart de tour, inversion de couleur, rétrécissement de la figure, etc. Essayez d'abord de trouver seul mentalement la réponse, puis cherchez-la parmi celles proposées.
    Résolution de suites logiques (concours PASS - 2008) Difficile - 10 questions - 4 hits - Meilleur score : 12/20 par Jennifer
    Les suites logiques se composent de chiffres ou de lettres, ou de chiffres et de lettres. Il va s'agir dans une série donnée de trouver le nombre ou la lettre manquante. Ces suites peuvent se présenter de façons très diverses et répondre à de nombreuses lois, telle que la progression, la correspondance, l'opposition, l’exclusion...
    Séries Difficile - 38 questions - 4 hits - Meilleur score : 14/20 par Sophie
    Séries alphabétiques - 3 - Séries difficiles Difficile - 10 questions - 0 hits
    Séries alphanumériques Difficile - 20 questions - 4 hits - Meilleur score : 19/20 par Sophie
    Séries de chiffres et de lettres - 10 Difficile - 5 questions - 1 hits - Meilleur score : 12/20 par
    Séries de chiffres et de lettres - 8 Difficile - 10 questions - 1 hits - Meilleur score : 2/20 par
    Séries doubles de chiffres Difficile - 3 questions - 14 hits
    SÉRIES GRAPHIQUES Difficile - 46 questions - 8 hits - Meilleur score : 18/20 par Morgane
    On vous propose une suite de figures géométriques ou de figures graphiques plus ou moins complexes. Vous devez retrouver la logique qui lie les éléments de la suite et la compléter. Les logiques liant des figures géométriques sont extrêmement variées. Voici quelques exemples qui vous permettront de vous familiariser avec ce genre d'exercices : • alternance de figures noires et de figures blanches ; • alternance de figures à l'endroit et à l'envers ; • augmentation ou diminution du nombre des côtés d'une figure géométrique ; • progression de points ou de symboles dans différentes cases d'un quadrillage ...
    Séries graphiques - 1 Difficile - 10 questions - 2 hits - Meilleur score : 20/20 par
    Séries graphiques - 2 Difficile - 10 questions - 2 hits - Meilleur score : 18/20 par
    Séries graphiques - 3 Difficile - 10 questions - 1 hits
    Séries graphiques - 6 Difficile - 10 questions - 0 hits
    Séries graphiques - 7 Difficile - 10 questions - 0 hits
    Séries graphiques - 8 Difficile - 10 questions - 0 hits
    Séries graphiques à compléter Difficile - 31 questions - 7 hits - Meilleur score : 17/20 par Nouri
    Séries logiques (école de commerce) - A Difficile - 10 questions - 1 hits
    Pour chacune des séries qui suit, vous devez remplacer les trois petits points par le chiffre, le nombre, la lettre ou les lettres qui conviennent.
    Séries logiques (école de commerce) - B Difficile - 10 questions - 3 hits - Meilleur score : 20/20 par Jennifer
    Séries logiques (école de commerce) - C Difficile - 10 questions - 3 hits - Meilleur score : 20/20 par Jennifer
    Séries logiques (école de commerce) - D Difficile - 10 questions - 1 hits - Meilleur score : 18/20 par
    Séries logiques (école de commerce) - E Difficile - 10 questions - 1 hits
    Séries logiques (école de commerce) - H Difficile - 10 questions - 2 hits - Meilleur score : 18/20 par
    Séries logiques (école de commerce) - I Difficile - 10 questions - 2 hits - Meilleur score : 18/20 par
    SOUS-TEST LOGIQUE (TAGE2) - 2 Difficile - 5 questions - 1 hits - Meilleur score : 20/20 par
    Vous allez maintenant répondre à 5 questions posées sur 5 problèmes d‘intersection ou de croisement de deux séries. L‘une des séries est présentée horizontalement et l‘autre verticalement. Elles sont constituées de groupes de lettres ou de chiffres. Il s‘agit pour vous de choisir parmi les 4 réponses qui vous sont proposées, le groupe de lettres ou de chiffres qui pourrait appartenir aussi bien à la série présentée verticalement qu‘à la série présentée horizontalement et ainsi occuper la place du point d‘interrogation.
    Suites alphabétiques Difficile - 10 questions - 1 hits
    Suites complexes de lettres (travailleur social) Difficile - 13 questions - 1 hits
    Suites logiques - 1 Difficile - 10 questions - 0 hits
    Lorsque ces suites ne comportent que des chiffres, elles sont appelées suites numériques. Lorsque ces suites ont pour base des lettres, on les nomme suites alphabétiques. Et lorsque les suites comportent à la fois des lettres et des chiffres, on leur donne le nom de suites alpha-numériques. Les suites sont un alignement d’éléments liés entre eux par une progression logique possédant une séquence répétitive à chacune de ces suites. A vous de trouver la séquence qui l’anime et de découvrir les éléments suivants.
    SUITES NUMÉRIQUES ET ALPHABÉTIQUES Difficile - 22 questions - 14 hits - Meilleur score : 20/20 par Nouri
    Voici une série de suites numériques et alphabétiques à compléter. Chaque point d'interrogation correspond à un élément, soit une lettre, soit un chiffre.
    TEST 1 : PROBLÈMES Difficile - 40 questions - 10 hits - Meilleur score : 18/20 par Jeromev
    TEST 10 - QI Difficile - 25 questions - 10 hits - Meilleur score : 12/20 par David
    Test 16 Difficile - 25 questions - 8 hits - Meilleur score : 16/20 par Sophie
    Test 7: les jeux de cartes Difficile - 10 questions - 7 hits - Meilleur score : 18/20 par Edwina
    TEST 9 - QI Difficile - 25 questions - 6 hits - Meilleur score : 16/20 par Sophie
    Test d'aptitude numérique supérieure Difficile - 15 questions - 3 hits - Meilleur score : 15/20 par
    Test d'aptitude technique Difficile - 15 questions - 0 hits
    Test de logique spatiale (19 QCM) Difficile - 19 questions - 21 hits - Meilleur score : 18/20 par Beatrice
    Test de logique spatiale (30 QCM) Difficile - 30 questions - 14 hits - Meilleur score : 19/20 par Sophie
    Test de Quotient Intellectuel Difficile - 34 questions - 1 hits
    Tests de CARTES (5) Difficile - 12 questions - 7 hits - Meilleur score : 13/20 par Sophie
    Tests de logique aux concours des écoles de commerce Difficile - 22 questions - 3 hits - Meilleur score : 4/20 par Fav
    Tests de QI (1) Difficile - 10 questions - 3 hits - Meilleur score : 14/20 par
    Les tests de QI servent à indiquer le degré d'intelligence innée et, même si l'on ne peut rien changer à cela, il est possible d'améliorer son score. Répondez à quelques-unes des questions suivantes puis étudiez les réponses et les explications pages 302 et suivantes. Exercez-vous de nouveau avec d'autres questions et vous ne tarderez pas à répondre beaucoup plus rapidement tout en faisant moins de fautes. Grâce à cela, vous obtiendrez de meilleurs résultats aux véritables tests de QI.
    Tests de QI (2) Difficile - 10 questions - 0 hits
    Tests de QI (3) Difficile - 10 questions - 1 hits
    Tests de QI (3) Difficile - 10 questions - 1 hits - Meilleur score : 10/20 par
    Tests de QI (5) Difficile - 10 questions - 1 hits - Meilleur score : 10/20 par
    Tests de QI (6) Difficile - 10 questions - 0 hits
    Tests de raisonnement logique Difficile - 28 questions - 573 hits - Meilleur score : 20/20 par Mima
    Le véritable casse-tête de ces exercices n'est pas tant de trouver la solution que de découvrir la question I En effet, les seules instructions données indiquent qu'il faut mettre un chiffre ou une lettre sur les tirets, mais comment? pourquoi? selon quelle logique? En fait, la seule constante qu'on retrouve dans tout le test est que la question comporte un exemple avec sa solution ; vous devez vous en inspirer pour appliquer sa logique particulière au reste de la question (complément qui est souvent imbriqué dans l'exemple même). Une fois que l'on a trouvé ce qu'il faut faire, l'exercice n'est généralement pas bien difficile. Il est donc important de se familiariser avec le type de question qui risque d'être posée.
    Tests logico-mathématiques en espace limité Difficile - 18 questions - 0 hits
    Dans un espace limité, il n’y a aucun élément qui vous guide, c’est l’observation du croquis qui doit susciter la réponse à apporter.
    Trouvez l’intrus, c’est-à-dire l’élément qui ne va pas avec les autres. Difficile - 8 questions - 1 hits - Meilleur score : 3/20 par
    Dans le test réel suivant, le temps de réponse est de 3 à 5 minutes selon les cas, après lecture de la consigne. Vous avez vu que ce type d'épreuve nécessite un minimum de connaissances de base en matière numérique. Ces connaissances sont d'un niveau très limité par rapport au savoir de ta population testée : c'est pourquoi il ne s'agit pas d'un « test de connaissances ». On utilise simplement ces bases pour éprouver le repérage d'une logique, et c'est principalement la limitation du temps de réponse qui fait la plus ou moins grande difficulté. Dans les exemples précédents, les éléments suivants ont été utilisés : * distinction des pairs et des impairs ; * additions, divisions, multiplications, soustractions ; * repérage de la composition interne d'un nombre ; * fractions, puissances ; * décimaux, nombres premiers. On pourrait, à partir des mêmes éléments, créer un test de calcul en rendant les opérations plus complexes. Ici, chaque calcul nécessaire était très élémentaire, l'enjeu résidant dans le repérage d'une structure (autrement dit, trouver ce que partagent 4 des 5 modalités de réponse).


    Dissertations de philosophie © 2007 Qcm de culture générale.com - Tous droits réservés.

    Site de QCM de culture générale et tests psychotechniques pour tous les concours de la Fonction publique
     Maths  Philosophie  Littérature  QCM de culture générale  Histoire  Géographie  Droit