Site de QCM de culture générale pour toutes les épreuves et concours de la Fonction publique *

n

QCM de culture QCM de culture générale

QCM péparation concours QCM IFSI

QCM litterature QCM ATSEM

QCM concours administratif QCM classes preparatoires

Tests QCM QCM inspecteur
»Créer un compte QCM de culture générale
»
» 16839 inscrits
Choisissez votre niveau :

PREPOSE AUX SERVICES DES SEQUESTRES ET PREPOSE DES DOUANES

Consultez également les catégories suivantes pour une révision plus efficace:

AGENT ADMINISTRATIF
CONCOURS CATEGORIE C.

+++ >>> Remise à niveau par exercices et corrigés en préparation de dictées, grammaire, conjugaison, géographie, mathématiques traditionnelles, conversation avec le jury.

  • Concours 2001 - 1 de 3 Facile - 25 questions - 6 hits

  • Concours 2001 - 2 de 3 Facile - 25 questions - 0 hits

  • Concours 2001 - 3 de 3 Facile - 25 questions - 0 hits

  • EQUATIONS ET INÉQUATIONS (mathématiques traditionnelles) Facile - 15 questions - 24 hits

  • Mots-clés: Voici quelques « règles » pour transformer une inéquation en vue de sa résolution. Cochez celles qui sont correctes. A. On peut, sans changer le sens de l'inégalité, ajouter un même nombre (ou une même expression) aux deux termes. B. On peut, sans changer le sens de l'inégalité, retrancher un même nombre (ou une même expression) aux deux termes. C. On peut, sans changer le sens de l'inégalité, diviser les deux termes par un même nombre. D. On peut, sans changer le sens de l'inégalité, multiplier les deux termes par un même nombre. ÉQUATIONS • Résoudre une équation, c'est chercher l'ensemble des valeurs de x pour laquelle l'égalité est vérifiée: tout nombre x de cet ensemble est appelé solution de l'équation. Le mot racine est employé comme synonyme de «solution»; on ne confondra pas la racine d'une équation, avec la racine (sous entendue carrée) d'un nombre. • Les règles de calculs habituelles sur les égalités s'appliquent aux équations: on peut, sans changer l'ensemble des solutions: - ajouter un même nombre (ou une même expression) aux deux termes; - retrancher un même nombre (ou une même expression) aux deux termes; - multiplier les deux termes par un même nombre non nul; - diviser les deux termes par un même nombre (évidemment non nul).
  • LA PROPORTIONNALITÉ (mathématiques traditionnelles) Facile - 14 questions - 12 hits - Meilleur score : 3/20 par Nicolas

  • RAPPORTS ET PROPORTIONS On dit qu'une suite de nombres est proportionnelle à une autre lorsqu'on passe de l'une à l'autre en multipliant chacun de ses termes par un nombre fixe, qui est appelé le coefficient de proportionnalité. CALCULS USUELS Le coefficient de proportionnalité étant donné, ainsi que la première suite, pour construire la seconde, il suffit de multiplier chaque terme par le coefficient de proportionnalité. Le coefficient de proportionnalité n'étant pas donné, mais un nombre de la première suite et le nombre correspondant de la seconde étant donnés, une division suffit à retrouver le coefficient de proportionnalité. Il n'est pas toujours indispensable de le calculer numériquement : on peut le conserver le plus long-temps possible sous forme de fraction. C'est la célèbre «règle de trois ». PROPORTIONNALITÉ ET ADDITION Si on complète deux suites proportionnelles en leur adjoignant un terme supplémentaire égal à la somme de leurs termes, on obtient encore des suites proportionnelles. Une autre expression de ce même résultat est la suivante : Lorsque deux fractions sont égales, on obtient une fraction qui leur est égale en prenant pour numérateur la somme des numérateurs et pour dénominateur la somme des dénominateurs. TAUX Ce mot est synonyme de coefficient de proportionnalité. Lorsqu'on dit que le taux de TVA est de 15 %, on exprime que la taxe est proportionnelle au prix du produit considéré et que le coefficient de proportionnalité est 15 %.
  • MONNAIE, INTÉRÊTS ET CHANGES (mathématiques traditionnelles) Facile - 15 questions - 3 hits - Meilleur score : 1/20 par Emilienne

  • ORDRE ET OPÉRATIONS SUR LES NOMBRES (mathématiques traditionnelles) Facile - 15 questions - 7 hits

  • ÉCRITURES LITTÉRALES Des lettres peuvent être utilisées pour représenter des nombres dont la valeur n'est pas précisée au moment où la phrase est écrite ; cela présente l'intérêt de remplacer une phrase longue par une formule. Par exemple, la phrase : «La somme de deux nombres est indépendante de leur ordre» se traduit par la for¬mule : a + b = b + a étant sous-entendu (ou parfois étant écrit en toutes lettres): «quels que soient les nombres a et b ».
  • Tests d’aptitude numérique (1 sur 2) Facile - 15 questions - 386 hits

  • Tests d’aptitude numérique (2 sur 2) Facile - 15 questions - 81 hits

  • Dissertations de philosophie © 2007 Qcm de culture générale.com - Tous droits réservés.

    Site de QCM de culture générale et tests psychotechniques pour tous les concours de la Fonction publique
     Maths  Philosophie  Littérature  QCM de culture générale  Histoire  Géographie  Droit